Un colloque sur les ours polaires

le
0
Le réchauffement climatique pose la question de la survie à long terme des ours polaires.
Le réchauffement climatique pose la question de la survie à long terme des ours polaires.
Celui-ci se tient aujourd'hui et demain à l'Institut océanographique de Paris et a vocation à sensibiliser le public sur un animal somme toute assez méconnu.

Espèce emblématique de la biodiversité et de son érosion, touché à la fois par le braconnage, les maladies, la pollution et le réchauffement climatique, directement à l'origine de la destruction progressive de son habitat naturel, l'ours polaire pourrait rejoindre la déjà trop longue liste des espèces disparues d'ici quelques décennies aux dires d'une partie du microcosme scientifique. À moins que le plantigrade ne soit au bout du compte capable de s'adapter aux mutations climatiques, suivant ce qu'ont prophétisé des chercheurs dans une étude publiée en juillet dernier et relayée dans ces colonnes.

Selon leurs dires, l'ours polaire trouverait son salut dans le métissage, phénomène observé pour la première fois à l'époque contemporaine en 2006 avec la découverte d'un spécimen « bâtard » issu de l'accouplement d'un individu et d'un grizzly. D'une façon générale, la fonte de la banquise ? qui, rappelons-le, pourrait intégralement disparaître en période estivale d'ici quatre ans à peine si l'on en croit les experts de la NASA ? tend en tout cas à réduire les obstacles qui « protègent » les espèces marines des convoitises de leurs homologues terrestres.





« Ce qui menace principalement l'ours polaire, c'est son cycle alimentaire qui dépend
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant