Un collectionneur d'art lègue 100.000 dollars de pourboire

le
0

Robert Ellsworth, grand collectionneur d'art asiatique, a laissé dans son testament la somme de 100.000 dollars à deux serveuses du restaurant dans lequel il prenait ses repas.

Voilà un client dont les deux serveuses du bar-restaurant Donohue's Steak House à New York se rappelleront toute leur vie. Maureen Barrie, 28 ans, a eu la surprise, un matin, de découvrir qu'elle avait hérité d'une coquette somme de 100.000 dollars, comme le rapporte le New York Post .Le généreux donateur n'était pas un obscur parent éloigné, mais l'un des meilleurs clients du restaurant où elle travaille. Robert Ellesworth, grand collectionneur d'art, avait ses habitudes au Donohue's, situé sur Lexington Avenue dans l'Upper East Side, où il prenait tous ses repas ou presque. Très généreux, il laissait systématiquement un pourboire correspondant à 20% de son addition, laquelle pouvait s'élever à 220 dollars pour un dîner.

Bonne joueuse, Maureen Barrie a offert la moitié de la somme, 50.000 dollars, à sa tante, Maureen Donohue-Peters, également serveuse et propriétaire du restaurant. Les deux femmes ont déclaré au New York Post être prêtes à rendre leur nouvel héritage si cela pouvait leur ramener leur client préféré.

Robert Ellesworth, avait une fortune estimée à 200 millions de dollars. Cet homme, qui n'a jamais obtenu son diplôme au lycée, était considéré comme le collectioneur d'art asiatique le plus riche au monde. Surnommé le «Roi des Ming», il avait construit sa réputation et sa fortune grâce à son expertise sur le mobilier datant de la dynastie Ming, ayant régné sur la Chine de 1368 à 1644. Il est décédé en août dernier à l'âge de 85 ans. Décidément généreux, Robert Ellesworth a également légué 100.000 dollars à son personnel de maison.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant