Un coffre de Mazarin, plus haute et plus étonnante enchère 2013

le
0
Acheté par le Rijksmuseum d'Amsterdam, le meuble est retourné aux Pays-Bas pour y être exposé. Il y avait été vendu aux enchères il y a 355 ans. Toute l'actualité des enchères avec Le Figaro enchères

C'est la médaille d'or 2013, la plus belle enchère française de l'année, la plus haute et la plus étonnante. Elle n'est pas due à l'un des trois ténors du marché, tous voisins dans le triangle d'or de Paris - Christie's, Sotheby's et Artcurial -, mais à une étude de province - Rouillac. «Nous remportons cette médaille pour la troisième fois depuis l'ouverture du marché de l'art, en 2001. C'est le combat de David contre Goliath», s'enorgueillissent d'ailleurs les commissaires-priseurs Aymeric et Philippe Rouillac, à l'origine de la belle affaire. Le grand coffre du cardinal Mazarin, en laque à la neige d'or datant du XVIIe siècle, fut vendu le 9 juin pour 7,31 millions d'euros au château de Cheverny, en Touraine. Or, les commissaires-priseurs ne l'avaient estim...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant