Un climat glacial s'installe entre Poutine et Obama

le
0
Même pendant la guerre froide, les dirigeants russes et américains se parlaient souvent plus facilement qu'aujourd'hui.

Moscou,

À l'été 2009, Barack Obama contemplait les tours du Kremlin depuis la terrasse du Ritz, satisfait d'avoir inauguré avec Dmitri Medvedev le «reset» (redémarrage) des relations entre les États-Unis et la Russie. Quatre ans plus tard, tout est à refaire. «Nous sommes dans une situation très difficile. Je ne sais pas si nous arriverons à en sortir d'ici à la fin du mandat d'Obama. On peut s'attendre à une réaction très dure de la part de Poutine», observe Maria Lipman, du Centre Carnegie de Moscou.

L'annulation de la visite de Barack Obama à Moscou, prévue tout début septembre, en amont du G20 de Saint-Pétersbourg, est «un geste politique majeur», insiste Andreï Souchentsov, professeur au MGIMO (Institut d'État des relations internationales de Moscou ). Il prédit la «détérioration» voire le «gel» des relations russ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant