Un cinquième cas suspect de coronavirus identifié en France

le
0
UN CINQUIÈME CAS SUSPECT DE CORONAVIRUS IDENTIFIÉ EN FRANCE
UN CINQUIÈME CAS SUSPECT DE CORONAVIRUS IDENTIFIÉ EN FRANCE

LILLE (Reuters) - Un cinquième cas suspect de contamination par le nouveau coronavirus a été identifié dans l'entourage du patient malade, a annoncé samedi la ministre de la Santé Marisol Touraine lors d'une visite des services du centre hospitalier de Lille.

Les symptômes présentés par cet homme, "relativement jeune", sont "peu inquiétants et n'ont pas nécessité pour l'immédiat de prise en charge hospitalière", a précisé le professeur Benoît Guery, chef du service d'infectiologie du CHRU de Lille.

Un premier cas d'infection respiratoire aiguë proche du virus responsable du Sras a été signalé mercredi en France. Le malade est un homme de 65 ans originaire du Nord-Pas-de-Calais ayant séjourné à Dubaï en avril.

Trois personnes susceptibles d'avoir été contaminées par le nouveau coronavirus ne sont pas porteuses de la maladie et ont pu quitter l'hôpital, a indiqué la ministre de la Santé.

Il s'agit d'un médecin de 35 ans de l'hôpital de Valenciennes, d'une infirmière de l'hôpital de Douai et d'un autre personnel médical qui présentaient des symptômes de la maladie.

Les résultats des examens effectués sur une autre personne, un homme de 50 ans qui avait partagé pendant quatre jours la chambre du seul malade déclaré à Valenciennes, et ceux sur le "cinquième cas contact" seront communiqués samedi en fin de journée, a indiqué Marisol Touraine.

"Je reste très vigilante quant à l'évolution de la situation au niveau national", a-t-elle dit lors d'une conférence de presse. "Cette vigilance doit aussi s'exercer au niveau international (...) J'ai eu l'occasion d'avoir une discussion avec la directrice générale de l'OMS, Margaret Chan qui a pris la décision d'envoyer une mission en Arabie Saoudite où a été identifié le principal foyer de la maladie".

VOYAGEURS

Marisol Touraine a également conseillé aux voyageurs se rendant à l'étranger dans des pays où des cas ont été détectés "de ne pas entrer en contact avec des animaux".

Trente cas d'infection respiratoire aiguë liée au nouveau coronavirus (NCoV) - un virus proche de celui du Sras (syndrome respiratoire aigu sévère) qui avait fait plusieurs centaines de morts en Chine en 2003 - ont été signalés à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) depuis septembre 2012.

Dix-huit décès ont été recensés dans le monde (Arabie saoudite, Jordanie, Royaume-Uni, Allemagne) depuis que le nouveau coronavirus a été identifié en Jordanie en avril 2012.

La plupart des personnes atteintes avaient séjourné dans la péninsule arabique ou dans des pays limitrophes.

Le patient de 65 ans, seul cas à ce jour avéré de personne atteinte du nouveau coronavirus en France, "est actuellement dans un état qui s'est stabilisé mais qui reste sérieux", a déclaré le professeur Daniel Mathieu lors de la conférence de presse. "Il est vraisemblable que nous ne verrons pas d'évolution favorable avant au moins 48 à 72 heures."

L'homme avait été hospitalisé dans un premier temps à l'hôpital de Valenciennes du 27 au 29 avril puis à Douai du 29 avril au 9 mai. Il a été transféré jeudi au centre hospitalier de Lille.

Les symptômes du coronavirus HCoV-EMC sont fièvre, toux, essoufflement et difficultés respiratoires. Le mode et la source de transmission du nouveau coronavirus ne sont pas encore précisément établis. Il n'existe pas de thérapeutique spécifique à ce jour.

Pierre Savary, édité par Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant