Un Chinois très proche de racheter dix centres commerciaux

le
0

INFO LE FIGARO - Le fonds souverain chinois, CIC, est le mieux placé pour racheter pour plus d’1,2 milliard d’euros dix centres commerciaux dont un Marques Avenues à Troyes et La Vache Noire à Arcueil. Ce serait le premier gros investissement chinois en immobilier en France.

Après les Qataris, c’est au tour des Chinois de jeter leur dévolu sur des biens immobiliers en France. Selon nos informations, le fonds souverain chinois, CIC (China Investment Corporation) qui gère 220 milliards de dollars d’actifs est sur le point de faire une énorme acquisition dans l’Hexagone.

C’est ce fonds qui a fait l’offre la plus haute (plus d’1,2 milliards d’euros) pour racheter dix centres commerciaux vendus par CBRE Investors. Dans ce portefeuille, on trouve notamment le Marques Avenues de Troyes, le centre de La Vache Noire (80 boutiques) à Arcueil en banlieue parisienne, celui de Mayol (plus de 90 points de vente) à Toulon ainsi que deux pépites en Belgique (Wijnegem et Waasland).

Une volonté d’investir dans l’immobilier occidental

CIC a fait une meilleure offre que l’attelage constitué par la foncière française, Unibail-Rodamco et le Néerlandais Weredlhave. Quant à Altarea qui avait été aussi retenu pour remettre une offre ferme, il a jeté l’éponge. CBRE devrait désigner le vainqueur lundi. Sauf surprise de dernière minute, CIC devrait donc faire l’opération. Cette acquisition est cohérente avec sa stratégie. Cette année, son patron a affirmé vouloir investir dans l’immobilier et les infrastructures dans le monde occidental.

Cette acquisition constituera un coup de tonnerre dans l’univers de l’immobilier français car jusqu’ici les Chinois n’avaient pas fait d’opérations significatives sur notre territoire. Le fonds chinois Safe, associé à l’Allemand Union Investment, avait failli racheter pour 700 millions d’euros début 2014 le centre commercial Beaugrenelle à Paris dans le 15e arrondissement. Mais finalement l’affaire leur était passée sous le nez. Et c’est un trio d’investisseurs privés français qui a racheté cet actif.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant