Un Chinois rachète les droits du Mondial de football

le
0
Un Chinois rachète les droits du Mondial de football
Un Chinois rachète les droits du Mondial de football

Un grand pas en avant dans le monde du football. Le conglomérat chinois Wanda Group a annoncé ce mardi avoir racheté les droits de retransmission de la Coupe du monde. Montant de l'opération : 1,05 milliard d'euros. Wanda a en fait racheté la société suisse de marketing sportif Infront, qui détient notamment ces droits.

Cette opération intervient alors que Wanda group a déjà fait son entrée dans le monde du football en janvier, en achetant 20% de l'Atletico Madrid, champion d'Espagne en titre et finaliste de la Ligue des champions l'année dernière. Le groupe chinois avait alors déboursé 45 millions d'euros.

«Relever le niveau du football chinois»

Les activités de Wanda Group vont de l'immobilier à la finance en passant par le divertissement. Il est présent dans le tourisme, l'hôtellerie, le cinéma et est le deuxième propriétaire mondial de centres commerciaux. A sa tête se trouve le milliardaire Wang Jianlin, 60 ans. Selon le magazine «Forbes, ce dernier est la quatrième fortune de Chine, avec un patrimoine évalué à 13,2 milliards de dollars (environ 11,5 milliards d'euros). Spécialisé à l'origine dans l'immobilier, son groupe cherche à se diversifier. «Notre objectif est de faire de Wanda une marque mondiale, comme Walmart ou IBM ou Google, une marque chinoise connue de tous sur la planète», a déclaré Wang Jianlin l'an passé.

Outre le goût affirmé pour le football du patron de Wanda group, qui avait notamment racheté un club chinois en 1994, les investissements du conglomérat traduisent une implication croissante de la Chine dans le football, mais aussi dans le sport en général, avec la perspective de développement et de retombées futures. Wang Jianlin a d'ailleurs déclaré ce mardi que l'acquisition d'Infront «va promouvoir le développement du sport chinois et ses intérêts à l'international». «Cela permettra de relever le niveau du football chinois et d'appuyer les candidatures de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant