Un Chinois innocenté 18 ans après son exécution

le
0

PEKIN, 15 décembre (Reuters) - Un Chinois exécuté il y a plus de 18 ans pour le viol et le meurtre d'une femme dans des toilettes publiques a été innocenté lundi à titre posthume des crimes pour lesquels il avait été condamné, rapporte l'agence officielle Chine nouvelle. Un tribunal de Mongolie-intérieure a jugé que Huugjilt - un seul nom est utilisé dans de nombreuses ethnies mongoles -, âgé alors de 18 ans, a été condamné à tort en 1996, est-il rapporté. Un autre homme avait avoué le meurtre en 2005 mais l'affaire n'a été rejugée que cette année. Un représentant du tribunal a présenté des excuses aux parents du jeune condamné, qui réclamaient un nouveau procès aux autorités judiciaires depuis 2006. La Chine a engagé une réforme du système judiciaire, notamment concernant le recours à la peine de mort de plus en plus contestée en raison du nombre d'erreurs judiciaires. La peine capitale reste en soi toutefois largement soutenue par la population chinoise. Une abolition de la peine de mort est "improbable" pour le moment, commente Chen Guangzhong, professeur de droit pénal à l'Université de sciences politiques et de droit de Chine, qui voit cependant dans le jugement du tribunal de Mongolie-intérieure une "volonté de réforme judiciaire". Quelque 55 crimes sont passibles de la peine de mort en Chine, dont la fraude et les prêts illégaux. (Megha Rajagopalan, avec Sui-Lee Wee; Agathe Machecourt pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant