Un chef religieux pakistanais tué dans un attentat à la bombe

le
0

DERA ISMAIL KHAN, Pakistan, 4 août (Reuters) - Un chef religieux pakistanais et deux de ses gardes ont été tués lundi dans un attentat à la bombe lors d'un rassemblement de plusieurs milliers de personnes dans un sanctuaire soufi près de la ville de Dera Ismail Khan, dans le nord-ouest du Pakistan, a annoncé la police. Le religieux, Faqir Jamshed, devait présider une cérémonie. Le calme a régné au Pakistan pendant le mois du Ramadan, mais la police avait dit s'attendre à une reprise des attentats après la fin du jeûne la semaine dernière. Le soufisme, forme mystique de l'islam qui met l'accent sur le lien direct avec Dieu, est de moins en moins accepté par les musulmans sunnites liés aux taliban partisans d'un islam radical. La semaine dernière, l'armée a été déployée sur des sites sensibles de la capitale, Islamabad. La sécurité a également été renforcée dans les aéroports après l'attentat mortel du 8 juin dernier contre l'aéroport de Karachi, perpétré une semaine avant l'offensive militaire par le gouvernement pakistanais pour reprendre le contrôle du Nord-Waziristan, fief des taliban situé à la frontière avec l'Afghanistan. (voir ID:nL5N0OW0W4 et ID:nL5N0OP14I ) (Saud Mehsud et Katharine Houreld; Danielle Rouquié pour le service français, édité par Henri-Pierre André)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant