Un chef militaire du PKK tué en Syrie-agence de presse

le
0
    DIYARBAKIR, Turquie, 9 juillet (Reuters) - Un chef militaire 
du Parti des travailleurs du Kurdistan a été tué dans 
l'explosion d'une bombe qui a touché un véhicule dans lequel il 
circulait dans le nord-est de la Syrie, rapporte l'agence 
anatolienne de presse, samedi. 
    Si elle est confirmée, la mort de Fehman Huseyin serait un 
coup dur pour l'organisation séparatiste kurde en lutte contre 
les forces gouvernementales dans le sud-est de la Turquie après 
la fin d'une trêve de près de deux années en juillet 2015. 
    Huseyin, Kurde syrien connu en Turquie sous le nom de code 
de Bahoz Erdal, a été tué vendredi soir alors qu'il circulait en 
direction de la ville syrienne de Kamichli, précise l'agence de 
presse. 
    Elle cite comme source un porte-parole du groupe rebelle 
syrien des Brigades Tel Khamis. 
    Au moins huit personnes seraient mortes dans cet incident, 
résultat d'une longue traque pour tenter de débusquer Fehman 
Huseyin. 
    "Nous dédions cette opération au peuple syrien", a déclaré 
le porte-parole cité par l'agence turque, ajoutant que son 
groupe était responsable de l'attaque. 
    Plus tôt dans la journée, l'attaque d'un poste militaire du 
sud-est de la Turquie par des séparatistes kurdes a fait trois 
morts, dont un civil, et plusieurs dizaines de blessés, a-t-on 
appris de sources proches des services de sécurité. 
    Le poste de Cevizlik, village de la province de Mardin 
proche de la frontière syrienne, a d'abord été la cible d'un 
attentat à la voiture piégée avant d'être mitraillé, a-t-on 
précisé, imputant l'attaque au PKK. 
    La veille, 19 combattants du mouvement avaient été tués par 
les forces turques dans le Sud-Est. 
    La Turquie s'est lancée en juillet 2015 dans une "guerre 
synchronisée" contre les djihadistes de Syrie et les 
séparatistes kurdes, malgré la trêve proclamée deux ans et demi 
plus tôt par ces derniers. Depuis, les violences sont 
quotidiennes dans la région. 
     
 
 (Seyhmus Cakan; Pierre Sérisier et Jean-Philippe Lefief pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant