Un chef du renseignement tué dans l'attentat à Beyrouth

le
0

BEYROUTH (Reuters) - Le général Wissam al Hassan, qui dirigeait la section des renseignements des Forces de sécurité intérieures du Liban, a été tué vendredi dans l'attentat à la voiture piégée à Beyrouth, a déclaré à Reuters un responsable libanais confirmant une information donnée par la chaîne de télévision libanaise Al Jadid.

Il a ajouté que le général était la cible de l'attentat, qui s'est produit dans le quartier majoritairement chrétien d'Achrafieh.

Les services du général Al Hassan ont annoncé en août avoir déjoué un projet d'attentats impliquant des Syriens qui devait déstabiliser le Liban.

L'enquête a conduit à la mise en examen d'un ancien ministre libanais, Michel Samaha, et de deux Syriens, poursuivis pour constitution de "bande armée" et complot en vue de faire exploser des bombes préparées en Syrie dans le but d'"inciter à la violence religieuse" au Liban.

Plusieurs personnalités politiques et religieuses faisaient partie des cibles, selon les révélations du renseignement libanais.

Mariam Karouny; Henri-Pierre André pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant