«Un chef doit décider et tracer le chemin»

le
0
INTERVIEW - Pour le ministre de l'Éducation, Luc Chatel, la gauche «s'enferre dans une vision rétrograde et dépassée de l'école».

LE FIGARO. - François Hollande a assuré cette semaine que son engagement de créer 60.000 postes dans l'éducation nationale était «clair». Qu'en pensez-vous?

Luc CHATEL. - Pendant cinq mois, François Hollande a expliqué qu'il voulait créer 60.000 postes nouveaux. Ce qui est totalement irresponsable au regard des finances publiques! Aujourd'hui, il change d'avis et évoque un redéploiement. C'est une nouvelle reculade. On commence malheureusement à s'y habituer. Après le nucléaire, le quotient familial, la place de la France à l'ONU, François Hollande est le premier candidat à reculer avant même l'élection. Soyons sérieux: comment va-t-il redéployer 60.000 postes de fonctionnaires? Va-t-il supprimer des infirmières, des policiers, des juges? Arrêtons le flou: les Français ont le droit de savoir!

Nicolas Sarkozy veut faire de l'Éducation un thème fort de sa campagne. A-t-il fait assez pour l'école depuis 2007?

Nous avons beaucoup avancé depuis 2007. Nous avo

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant