Un chef des forces spéciales libyennes tué à Benghazi

le
0

MARDJ, Libye, 15 juillet (Reuters) - Un chef des forces spéciales libyennes, Salem al Naili, a été tué mercredi dans des affrontements avec des miliciens islamistes à Benghazi, dans l'est de la Libye, a annoncé l'armée gouvernementale. Les combats qui se sont déroulés dans le secteur de Lithi, un bastion islamiste, ont fait au total deux morts et quatre blessés dans les rangs des forces gouvernementales. Les djihadistes de l'Etat islamique (EI) ont déclaré sur les réseaux sociaux être responsables de la mort de Naili. Les forces fidèles au gouvernement du Premier ministre Abdallah al Thinni, reconnu par la communauté internationale, ont repris depuis un an du terrain aux islamistes dans la capitale de la Cyrénaïque mais les djihadistes sont toujours présents dans plusieurs quartiers et dans la zone portuaire. (Ayman al-Warfalli, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant