Un chef de l'opposition kurde assassiné en Syrie

le
0
Mechaal Tamo a été tué vendredi en Syrie, théâtre de nouvelles manifestations antirégime réprimées dans le sang. Lors de ses funérailles, les forces de l'ordre ont tiré sur la foule, faisant au moins deux morts

La tension monte encore d'un cran en Syrie. Un chef de l'opposition kurde, Mechaal Tamo, a été assassiné vendredi à son domicile, alors que le pays est une nouvelle fois le théâtre de manifestations antirégime réprimées dans le sang. À Damas, l'opposant et ancien député syrien Riad Seif a quant à lui été roué de coups par des agents de sécurité devant la Mosquée al-Hassan, dans le quartier Midane. Il a aussitôt été hospitalisé, son état de santé n'a pas été communiqué.

Les États-Unis et l'opposition syrienne ont aussitôt dénoncé une «escalade» dans la répression menée par le régime de Bachar el-Assad, qui a encore coûté la vie vendredi à seize personnes. La Maison-Blanche a appelé le président syrien à quitter le pouvoir «maintenant», évoquant une situation «très dangereuse». Paris, de son côté, a condamné ces «violences brutales». L'Union européenne a pour sa part condamné «avec la plus grande fermeté» l'assassinat du dirigeant

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant