Un chef de l'opposition congolaise dit être assigné à résidence

le
0

DAKAR, 23 octobre (Reuters) - Un des chefs de file de l'opposition congolaise, Guy-Brice Parfait Kolelas, a déclaré tard jeudi soir avoir été assigné à résidence en compagnie de trois autres opposants au référendum qui sera organisé dimanche pour permettre à Denis Sassou Nguesso de se maintenir au pouvoir. Le président du Congo-Brazzaville, qui a dirigé le pays pendant 31 des 36 dernières années, souhaite modifier la Constitution qui lui interdit pour le moment de briguer un troisième mandat consécutif. À 71 ans, il est en outre atteint par la limite d'âge qu'il entend également repousser. Comme au Burkina Faso l'an dernier ou au Burundi cette année, la volonté du chef de l'Etat de se maintenir coûte que coûte au pouvoir a provoqué de grandes manifestations qui ont fait quatre morts mardi à Brazzaville lorsque la police a ouvert le feu sur la foule. ID:nL8N12K3H9 L'un des principaux adversaires de Denis Sassou Nguesso, l'ancien ministre Guy-Brice Parfait Kolelas, écarté du gouvernement cet été en raison de son opposition à la tenue du référendum, a déclaré qu'une cinquantaine de soldats de la garde présidentielle encerclaient sa résidence dans la capitale congolaise depuis jeudi matin. "La seule explication, c'est que j'ai dit au président qu'il n'est pas autorisé à modifier la Constitution", a déclaré Kolelas, joint au téléphone par Reuters. "Il essaie de nous contrôler, de nous neutraliser", a-t-il affirmé. Trois autres opposants qui se trouvaient avec lui, dont le chef du parti PSVR, Michel Mampouya, sont également assignés à résidence, a ajouté l'ancien ministre. Une réunion qui devait rassembler jeudi des représentants du gouvernement, des dignitaires religieux et des diplomates de l'Union européenne pour apaiser les tensions a été annulée en l'absence des opposants. (Emma Farge; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant