Un chef de file de l'opposition de nouveau arrêté à Bahrein

le
0

DUBAÏ, 12 juillet (Reuters) - Les autorités de Bahrein ont arrêté un dirigeant sunnite de l'opposition, Ibrahim Charif, trois semaines après l'avoir remis en liberté, a annoncé dimanche le ministère de l'Intérieur. Ancien dirigeant de la Société nationale d'action démocratique (ou Waad), Ibrahim Charif a été appréhendé pour incitation au renversement du gouvernement et appel à la "haine visant le régime", lors d'une discours prononcé le 10 juillet, a déclaré le ministère dans un communiqué diffusé par l'agence de presse bahreinie BNA. Il avait été libéré sur grâce royale le 19 juin après avoir purgé plus de quatre ans de prison pour son rôle dans le soulèvement de 2011 en faveur de réformes politiques, lors du "printemps arabe". A l'époque de son arrestation, en mars 2011, il était dirigeant du Waad. (Hadeel Al Sayegh; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant