Un chauffeur de Médecins sans frontières tué en Centrafrique

le
0
    DAKAR, 19 juin (Reuters) - Médecins sans frontières (MSF) a 
annoncé samedi qu'un de ses chauffeurs en Centrafrique avait été 
tué vendredi dans une embuscade menée par des tireurs encore non 
identifiés. 
    L'attaque est survenue sur la route entre Sibut et Grimari, 
dans le centre du pays, à peine un mois après la mort d'un 
employé de MSF, tué par balle dans un guet-apens similaire dans 
le nord du pays, ce qui a conduit l'organisation à suspendre ses 
activités dans la zone. 
    Thierry Dumont, chef de mission de MSF en Centrafrique, a 
déclaré à RFI que les motifs de l'attaques restaient flous. 
    "Les camions de marchandises ou les véhicules 
d'organisations humanitaires sont des cibles économiques", 
a-t-il dit. "On transporte des biens, les gens ont un peu 
d'argent sur eux, téléphone, ordinateur", a-t-il ajouté. 
    La république de Centrafrique a basculé dans le chaos en 
2013, quand des combattants de la coalition Seleka, à majorité 
musulmane, ont pris le pouvoir, déclenchant des représailles de 
la part des milices chrétiennes anti-balaka. 
    Plus de 400.000 personnes ont été déplacées à l'intérieur du 
pays à cause du conflit et un demi million l'ont quitté pour des 
pays voisins, selon les Nations unies. 
    Selon MSF, plus de deux tiers des structures de santé 
centrafricaines ont été détruites ou endommagées par les combats 
depuis 2013. 
     
 
 (Marine Pennetier,; Julie Carriat pour le service français, 
édité par Danielle Rouquié) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant