Un changement de régime sur les marchés, pas encore un renversement

le
0
Salle de surveillance à la Deutsche Börse. (© DR)
Salle de surveillance à la Deutsche Börse. (© DR)

Lentement, un changement de régime semble s’opérer sur les marchés mondiaux. Les indicateurs économiques récents ont confirmé le scénario d’une croissance mondiale modérée mais mieux répartie. De plus, la forte avance d’Hillary Clinton dans les sondages suggère qu’une source importante d’incertitude sera bientôt levée. Cela aide les investisseurs à mieux reconnaitre la dynamique de l’économie mondiale.

Malgré les critiques envers les banques centrales, le taux de chômage dans l’OCDE a reperdu 75% de sa hausse de 2008/2009. Les écarts entre pays restent certes considérables—avec la France et l’Italie à la traîne—mais même sur ce point la situation s’améliore lentement. Ces évolutions sont cruciales, car seuls les marchés de l’emploi peuvent soutenir la hausse des revenus maintenant que la manne du contre-choc pétrolier est derrière nous.

Mais cela est-il suffisant pour qu’un renversement des risques s’opère sur les marchés, de la peur de la déflation à la crainte d’un retour de l’inflation? Les taux des obligations sont récemment remontés à leur niveau d’avant Brexit. Les taux réels (hors inflation) avaient plongé tellement bas que cette correction est logique. Elle pourrait continuer, et nous recommandons toujours de vendre les contrat futures sur taux d’intérêt américains.

Remontée des taux longs

Pour autant, nous doutons qu’un krach obligataire se

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant