Un championnat de poker sur mesure pour les bars

le
0
Un bistrot transformé en salle de poker : ça existe...
Un bistrot transformé en salle de poker : ça existe...

Il y a sept ans, Céline Cauvin et Nicolas Carayon se lancent un défi un peu fou : organiser des tournois de poker dans des bars, créer et fédérer cette communauté. Red Cactus est né. Dès le lancement, un obstacle se présente : afin que l'opération soit légale, il est impératif que tout soit gratuit, mais du coup, comment monétiser l'ensemble ? L'idée est donc de faire payer les établissements qui louent donc le matériel de poker et intègrent une ligue. Pour 15 euros par table (soit environ 2 euros par joueur), un établissement fait jouer ses clients et leur permet d'intégrer un grand championnat. « Nous permettons de remplir des établissements aux heures creuses, déclare Céline Cauvin, ce qui résout l'un de leurs problèmes. Si un établissement organise une soirée poker le mardi soir, il va remplir une salle qui aurait été vide. » Un avantage décisif qui a convaincu, cette année encore, plus de 300 établissements de rejoindre Red Cactus.

Une finale alléchante

Loin des balbutiements du début, Red Cactus est une entreprise bien rodée qui embauche désormais des commerciaux dans tout le pays et fait partie du paysage du poker français. Si les clients jouent gratuitement, ils ne jouent pas pour autant pour rien, puisque la dotation annuelle s'élève à 70 000 euros. Car ils intègrent un classement qui leur permet de se qualifier pour la grande finale nationale...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant