Un chalet en rondins de bois : une maison design et écolo

le
0

EN IMAGES - Au coeur du massif du Vercors, ce chalet insolite construit avec des troncs de bois empilés réserve la bonne surprise d’une architecture 100% naturelle et d’un décor intérieur contemporain.

A 820 mètres d’altitude dans le petit village de Rencurel, un chalet plutôt atypique domine la vue. Construite sur des terres familiales en 2011 par Bernard Glenat, un ancien bûcheron, cette maison a trouvé sa marque de fabrique dans ces gros rondins de bois. Appelé la «Fuste», cet art de la construction en troncs empilés a été appliqué par le propriétaire des lieux qui a conçu cette demeure de ses propres mains, aidé d’autres artisans locaux.Très attaché à son Vercors natal, celui-ci a décidé d’y importer cette technique de construction nordique, tout en associant les arbres de sa région à une architecture résolument moderne.

Une construction par empilage de troncs d’arbres bruts

Dans le respect de la construction en fuste, Bernard Glenat a écorcé manuellement des épicéas de 14 à 16 mètres de longueur, ni sciés ni équarris. Provenant des forêts avoisinantes, ces arbres ont été choisis au plus proche afin de minimiser la chaîne de transport et de transformation. Mais le choix de ce matériau naturel réclame patience et savoir-faire: en effet, trois années ont été nécessaires à la construction de l’intégralité de la bâtisse qui a d’abord été préconstruite grâce à un empilage de troncs d’arbres.

Pour ce faire, chaque fût a été ajusté un à un pour former les murs, le solivage et la structure de la charpente, avant d’être démonté. L’artisan explique que cette étape de déconstruction est indispensable en ce qu’elle permet de découper à la bonne mesure les ouvertures de la maison, mais aussi de perçer les rondins pour y intégrer les gainages électriques. Une fois les troncs assemblés et remontés, deux années de patience sont ensuite nécessaires afin de respecter le délai de tassement du bois qui perd en volume lorsqu’il s’assèche. D’ailleurs durant les premières années de vie de la maison, le bois continuant de vivre la construction continue à se tasser légèrement. Petite astuce du propriétaire: un escalier ajustable à la hauteur de la maison grâce à un cric de voiture!

Pour l’isolation et l’habillage de l’habitat, d’autres matériaux écologiques ont été préférés comme la laine de mouton insérée au creux des rondins de bois au moment de la déconstruction et des peintures bio pour le parement.

Décoration contemporaine avec rondins de bois apparents

Ce grand nid douillet habillé de bois réserve en son for intérieur une décoration très contemporaine et confortable. De grandes ouvertures illuminent les pièces de vie et offrent une vue imprenable sur les forêts et montagnes avoisinantes, tandis que le mobilier moderne vient rompre avec la tradition des châlets suisses et savoyards. En effet, le couple de propriétaires a désiré donner un aspect très actuel à la maison grâce aux couleurs vives des cloisons en fermacell, un isolant thermique et phonique aussi efficace qu’écologique. En revanche dans certaines pièces comme les chambres, les rondins de bois ont été laissés apparents afin de préserver une ambiance plus chaleureuse. Les quelque 200 mètres carrés habitables sont chauffés grâce à une chaudière à granulés qui produit suffisamment de chaleur pour la maison jumelle et voisine.

Car des maisons comme celle-ci, l’artisans pris de passion par ces constructions avoue en avoir conçu une vingtaine, qu’il a ensuite vendu et livré directement à des particuliers (environ 800 euros/mètre carré sans la toiture) ou qu’il a aménagé en gîte, tout comme celle-ci. Le travail de construction, le choix des matériaux et les aménagements ont effet permis à cette maison de se voir dôté du label «Ecogîte» par Gîtes de France. Les quatre épis gage d’une prestation de haut standing, permettent ainsi au couple d’accueillir régulièrement dans ce chalet atypique près de douze personnes, avec tous les équipements nécessaires et même plus... comme un magnifique pôele à bois, une terrasse avec mobilier de jardin ainsi qu’un sauna. Le prix d’un tel confort? Comptez environ 1400 euros la semaine (hors dates exceptionnelles comme le jour de l’an).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant