Un catamaran-laboratoire pour découvrir les "low tech" autour du monde

le
0
Un catamaran-laboratoire pour découvrir les "low tech" autour du monde
Un catamaran-laboratoire pour découvrir les "low tech" autour du monde

Réchaud à économie de bois, dessalinisateur solaire ou éolienne en matériaux de récupération: le Nomade des Mers, un catamaran-laboratoire de 14 m, quittera cette semaine Concarneau (Finistère) pour un tour du monde à la découverte de "low tech", ces objets issus du système D, économes et non polluants."On s'est rendu compte qu'il y avait plein d'innovations un peu partout dans le monde qui permettent de répondre à des besoins de base et qu'on appelle les low tech", en opposition aux high tech très énergivores, explique à l'AFP Corentin de Chatelperron, jeune ingénieur breton à la tête du projet, tout en s'affairant aux derniers préparatifs à bord du voilier. "En revanche, il n'existe pas de vecteur de diffusion de ces savoir-faire techniques, ce qui veut dire que quand quelqu'un invente quelque part dans le monde un système comme ça, il y aura peut-être des millions de personnes qui en auront besoin mais qui n'en entendront jamais parler", poursuit l'aventurier, à l'origine de la construction en 2013 au Bangladesh de Gold of Bengal, premier bateau au monde 100% en composite de fibre naturelle (alliage de fibre de jute et résine)."Il y a une vraie révolution à faire rien qu'en diffusant ces savoir-faire", assure Corentin de Chatelperron, qui dit compter sur internet pour propager ces connaissances "au potentiel énorme". L'ingénieur est aussi à l'origine de la plateforme de recherche collaborative Low-tech Lab (lowtechlab.org) qui propose 50 défis d'autonomie à résoudre. Une fois réalisés et testés les objets issus de ces défis sont partagés via des tutoriels vidéos en libre accès.Olivier Guy, professeur de technologie au collège Jean Gremillon de Saint-Clair-sur-Elle (Manche), a relevé l'un de ces défis avec ses élèves: animer via un pédalier différents outils fonctionnant à l'origine avec de l'électricité. Entièrement construit à partir d'objets de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant