Un cargo soupçonné de pollution autorisé à quitter Brest

le
0

RENNES (Reuters) - Les poursuites contre un cargo allemand soupçonné de pollution maritime par hydrocarbures et immobilisé à Brest depuis mercredi ont été abandonnées et le navire a été autorisé à reprendre la mer, a t-on appris vendredi auprès du parquet de Brest.

"L'enquête a permis de montrer que l'équipage s'était trouvé face à une avarie technique qui n'était pas due à un défaut d'entretien ou d'utilisation mais à un problème de conception d'une machine", a dit à Reuters François Dresen, substitut du procureur à Brest. D'autre part, a-t-il fait remarquer, ce navire n'a jamais été mis en cause auparavant et effectue régulièrement des vidanges dans les ports.

La demande de caution de 500.000 euros fixée par le parquet de Brest pour autoriser le navire a quitter Brest a été annulée.

Le "Blue Creek" avait été surpris mardi au large de la Bretagne par un avion des douanes avec une trace d'hydrocarbures de sept kilomètres de long dans son sillage.

Pierre-Henri Allain, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant