Un candidat FN condamné pour menaces de mort

le
0
Le fronton dupalais de justice de Paris (illustration).
Le fronton dupalais de justice de Paris (illustration).

Benoît Delamare, tête de liste du FN pour les élections municipales à Gisors (Eure), a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Beauvais à dix mois de prison, dont deux ferme, rapporte Le Courrier picard. La peine est assortie d'une mise à l'épreuve. Dans la nuit du 3 août dernier, à Chaumont-en-Vexin (Oise), l'homme avait menacé de mort sa compagne qui lui avait annoncé son intention de le quitter. Le prévenu avait également placé un couteau sous la gorge de l'enfant de la jeune femme en disant à la mère : "Si tu dors avec un autre, je fais ça."

La jeune femme alerte alors la gendarmerie mais les menaces continuent. Les jours suivants, Benoît Delamare envoie de nombreux messages sur le téléphone portable de la victime. Le quotidien régional en cite plusieurs : "Laisse-moi une chance ou ça va dégénérer", "Tout ce que j'ai dit, ce sera fait", mais aussi "Je cherche pas à t'effrayer, juste à tuer ton fils".Dans le tribunal, Benoît Delamare reconnaît les faits : "Je ne peux pas l'expliquer. J'étais blessé et j'avais bu. Ça s'est enchaîné. C'est inexcusable."

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant