Un candidat aux cantonales cherche sa suppléante par petites annonces

le
0
Candidat MoDem aux élections cantonales pour mars 2011, Daniel Suszwalak cherche une suppléante depuis la fin de l'été. Sans succès, il a lancé un avis de recherche dans la presse.

«Recherche personne majeure, habitant l'une des seize communes du canton de Privas, sensibilité humaniste et socio-démocrate, un goût prononcé pour les questions environnementales serait un plus. Idées extrêmes, s'abstenir. Rémunération nulle, victoire très incertaine.». L'annonce envoyée il y a une quinzaine de jours au Dauphiné Libéré par Daniel Suszwalak ne manque pas de piquant. Mais derrière l'humour de l'Ardéchois se cache une réelle inquiétude : à moins de trois mois du dépôt officiel des candidatures aux élections cantonales, auxquelles il souhaite participer sous les couleurs du MoDem, il n'a toujours pas trouvé de suppléante. «Je n'ai pas reçu une seule réponse», regrette-t-il.

Depuis 2007, la loi exige que les candidats aux cantonales s'adjoignent les services d'un remplaçant du sexe opposé. Une condition destinée à renforcer la parité dans les conseils généraux, mais qui n'est pas toujours évidente à remplir, notamment dans les zones ru

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant