Un campement sauvage de migrants délogés à Vintimille

le
1

VINTIMILLE, Italie, 30 septembre (Reuters) - Un campement sauvage de migrants de la commune de Vintimille, à la frontière franco-italienne, a été démantelé mercredi matin par environ 150 carabiniers et policiers italiens. "La justice italienne a ordonné la saisie du camp. Les occupants volaient l'électricité et l'eau, il y avait des soucis d'hygiène et beaucoup de gêne pour les riverains. Nous allons rendre l'endroit au public" a dit sur place Giuseppe Maggese, adjoint du chef de la police d'Imperia, la ville voisine. A l'arrivée des forces de l'ordre, à l'aube, la majeure partie des 150 à 200 réfugiés étaient déjà partis du camp. "Ils ont visiblement été prévenus de notre arrivée la veille", a déploré Giuseppe Maggese. L'intervention s'est déroulée dans le calme et n'a donné lieu à aucune interpellation de migrants selon la police. Une cinquantaine d'activistes qui organisaient et géraient le campement depuis cet été se sont réfugiés sur les rochers au bord de la mer en compagnie de quelques migrants. Ils sont cernés depuis ce mercredi matin par des carabiniers italiens qui n'envisagent pas de les déloger. "On cherche à les convaincre de partir des rochers", a dit Giuseppe Maggese. (Matthias Galante, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • am013 le mercredi 30 sept 2015 à 10:51

    On a pareil en France avec les gitans mais nous on ne fait rien