Un campement de Roms évacué à Evry

le
4
ÉVACUATION D'UN CAMP DE ROMS À ÉVRY
ÉVACUATION D'UN CAMP DE ROMS À ÉVRY

PARIS (Reuters) - Un campement illégal de Roms a été évacué lundi matin à Evry, dans l'Essonne, ville dont le ministre de l'Intérieur Manuel Valls était maire avant d'entrer au gouvernement, a annoncé le nouveau maire de la ville.

Le maire PS d'Evry Francis Chouat a déclaré avoir pris un arrêté d'expulsion vendredi concernant ce campement, situé à l'aplomb des voies ferrées et de la ligne D du RER. Il a précisé que ce campement faisait l'objet d'une procédure judiciaire en référé engagée par le propriétaire du terrain.

"Cet arrêté d'expulsion est un arrêté d'expulsion pour des raisons strictement sécuritaires compte tenu de la situation de ce campement, dans des conditions d'insalubrité d'ailleurs inacceptables", a-t-il dit sur i>TELE.

"Le maire d'Evry doit exercer son pouvoir réglementaire et en même temps c'est un devoir moral de le faire, il y a des personnes qui sont en danger, il fallait évacuer ce campement", a-t-il ajouté, soulignant que des solutions alternatives d'hébergement avaient été proposées à chaque habitant du campement, dont plus de la moitié dans le département.

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a défendu lundi ce démantèlement.

"Quelle est la politique que nous avons fixée sous l'autorité du Premier ministre ? C'est d'évacuer des campements quand il y a une décision de justice ou quand la situation sanitaire ou en matière de sécurité est insupportable", a-t-il dit sur Europe 1.

"C'était le cas" à Evry, a-t-il ajouté.

Après une série de démantèlements et d'expulsions au cours de l'été qui a suscité la colère des associations et d'une partie de la gauche, le gouvernement a annoncé mercredi dernier qu'il continuerait à appliquer les décisions de justice de démantèlements, tout en promettant une "réponse globale" pour les familles roms délogées.

Chine Labbé, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8637171 le lundi 27 aout 2012 à 11:04

    C'est une bonne chose. Les Roms doivent comprendre que la France n'a plus les moyens de faire la charité à tout le monde. L'état donne déjà énormément aux gitans et manouches français qui ne travaillent pas, il ne peut pas donner aux équivalents étrangers. Les Roms doivent retourner dans leur pays qui reçoivent d'énormes subsides pour leur faire la charité.

  • M7395867 le lundi 27 aout 2012 à 10:56

    Continuons ainsi, il n' y aura bientôt plus que des pauvres en France, les riches étant partis....

  • bigot8 le lundi 27 aout 2012 à 09:06

    ils prennent l argent pour rentrer puis reviennent en allemamgne ou belgique reprennennt l argent et ainsi vont les vacances en roumanie au frais des contribuables (ceux qui payent des impots ) merci au ptit gros

  • M1531771 le lundi 27 aout 2012 à 08:49

    Pour mieux se réinstaller ailleurs...!