Un campement de Roms détruit par un incendie à Marseille

le
1
UN CAMPEMENT DE ROMS À MARSEILLE DÉTRUIT PAR UN INCENDIE
UN CAMPEMENT DE ROMS À MARSEILLE DÉTRUIT PAR UN INCENDIE

MARSEILLE (Reuters) - Un campement de Roms a été détruit par un incendie dimanche à Marseille, dont l'origine est jugée probablement accidentelle, sans faire de victime.

Déjà évacué à trois reprises par le passé, le campement, situé dans le IIe arrondissement, faisait l'objet d'une nouvelle procédure d'expulsion en cours d'instruction.

Plusieurs familles avec enfants, soit 45 personnes, ont été évacuées par les secours et une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du sinistre.

"Ce campement a fait l'objet de trois évacuations, dont la dernière en décembre 2012", a précisé la préfecture des Bouches-du-Rhône dans un communiqué.

Le préfet a demandé à Réseau ferré de France, propriétaire du terrain, de sécuriser les lieux pour empêcher une nouvelle occupation.

L'occupation de plusieurs terrains marseillais par des Roms a donné lieu à une passe d'armes entre la municipalité et la préfecture.

La ville de Marseille a assigné mercredi le préfet devant le tribunal administratif pour obtenir l'exécution de trois décisions de justice ordonnant l'évacuation de terrains publics ou privés de la commune.

Selon la préfecture, une douzaine d'évacuations de terrains occupés par 824 Roms ont été effectuées durant les douze derniers mois dans la ville.

Environ 20.000 Roms originaires de Bulgarie et de Roumanie vivent actuellement dans quelque 400 campements en France, dont environ 2.000 dans les Bouches-du-Rhône.

Jean-François Rosnoblet, édité par Jean-Baptiste Vey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le dimanche 16 fév 2014 à 17:33

    Si seulement il se passait la même chose à Lyon !