Un cameraman de la télévision russe tué près de Donetsk

le
0
UN CAMERAMAN RUSSE TUÉ EN UKRAINE PRÈS DE DONETSK
UN CAMERAMAN RUSSE TUÉ EN UKRAINE PRÈS DE DONETSK

MOSCOU (Reuters) - Un cameraman de la télévision publique russe a été tué dans la nuit de dimanche à lundi près de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, rapporte la Première chaîne pour laquelle il travaillait.

Sa mort porte à trois le nombre de journalistes russes tués en Ukraine.

Anatoli Klian, qui était âgé de 68 ans, a succombé après avoir été touché par balles à l'abdomen alors qu'il tournait avec son équipe près d'une base de l'armée ukrainienne, précise la chaîne.

Il accompagnait des mères de soldats venues chercher leurs fils. Le car dans lequel elles circulaient a fait demi-tour après avoir essuyé des tirs aux abords de la base. Un groupe dans lequel se trouvait Anatoli Klian est ensuite sorti du car a été à son tour pris pour cible. C'est alors que le cameraman a été tué, ajoute la chaîne.

Les autorités russes ont adressé une protestation au gouvernement ukrainien et on réclamé l'arrêt des opérations militaires dans les régions de Donetsk et de Louhansk, où les séparatistes pro-russes défient l'autorité de Kiev.

"La mort d'un journaliste russe démontre à nouveau de façon convaincante que les forces ukrainiennes ne veulent pas l'apaisement du conflit dans l'est du pays. Elles nuisent à un cessez-le-feu déjà fragile", dit le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Un correspondant de la presse russe et un ingénieur du son de la télévision publique avaient déjà été tués le 17 juin par des tirs de mortier près de Louhansk.

Les combats se sont poursuivis ces derniers jours malgré la trêve proclamée le 20 juin par le président ukrainien Petro Porochenko, qui doit s'achever dans la soirée.

(Jason Bush, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant