Un businessman quitte tout pour combattre l'État islamique

le
0
Tim Locks, riche entrepreneur anglais de 38 ans, décide d'agir.
Tim Locks, riche entrepreneur anglais de 38 ans, décide d'agir.

Son choix n'a pas été dicté par la religion (il est athée), mais plutôt par un choc télévisuel survenu l'été dernier lors de la prise par l'État islamique de la région des monts Sinjar, en Irak. L'attaque avait forcé à l'exil des milliers de Kurdes yézidis, dont des centaines - et parmi eux de très nombreux enfants - étaient morts de soif ou assassinés.

"Ces gens qui tuent et décapitent"

Face à ces images, Tim Locks, riche entrepreneur anglais de 38 ans, décide d'agir. Avec l'aide d'un vétéran américain proche du groupe chrétien Dwekh Nawsha, il rejoint cette milice de la région de Mossoul. Sans négliger de vendre tous ses biens afin de fournir en armes et autres équipements ses nouveaux compagnons de route. Il faut dire qu'il ne compte pas revenir avant l'"éradication" du groupe EI, a-t-il confié au quotidien Daily Mail depuis son QG irakien.

Devenu un héros national outre-Manche, l'idée de "sensibiliser" les Occidentaux sur "ces gens qui tuent et décapitent sans pitié" encourage Tim, même s'il est le premier surpris de sa célébrité. "J'étais un homme comblé. Je vivais dans une maison splendide avec piscine, j'avais une télé dans chaque pièce, je partais huit fois par an en vacances. Je me suis dit il était temps d'aider les autres", explique-t-il simplement.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant