Un budget 2014 devenu un «boulet» pour Hollande

le
0
Face à cette grogne, le gouvernement a du mal à « vendre » les « marqueurs de gauche » de ce budget.

«Boulet», «sparadrap», «bobine de fil»... Les qualificatifs peu amènes fleurissent, au sommet de l'État, pour décrire le budget 2014 et les débats qu'il suscite. Un budget qui mécontente tout le monde et empoisonne la rentrée du gouvernement depuis fin août même si le président de la République a contre-attaqué mercredi, défendant un projet de loi de finances pensé «pour le retour de la croissance et pour l'emploi».

Sa présentation clôt - provisoirement - une séquence désastreuse pour le gouvernement, ouverte le 20 août par le ministre de l'Économie lui-même. Le «ras-le-bol fiscal» évoqué par Pierre Moscovici s'est en effet progressivement refermé sur le pouvoir comme une nasse empoisonnée. Quant à la promesse de «pause fiscale», censée faire contrepoids, les Français n'y croient pas. Pis, elle a donné lieu à un embrouillamini au sommet de l'État, Fra...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant