Un Brexit pourrait coûter E128 mds et un million d'emplois-CBI

le
3
    LONDRES, 21 mars (Reuters) - Un vote en faveur d'une sortie 
du Royaume-Uni de l'Union européenne pourrait coûter à 
l'économie britannique 100 milliards de livres (128 milliards 
d'euros) et 950.000 emplois d'ici 2020, selon une étude réalisée 
pour la Confédération britannique de l'Industrie (CBI). 
    L'organisation patronale souligne qu'un Brexit 
représenterait un sérieux choc pour l'économie britannique, 
quels que soient les accords commerciaux que le pays pourrait 
négocier avec ses anciens partenaires européens.  
    "Cette analyse montre très clairement pourquoi une sortie de 
l'Union européenne serait un véritable coup dur pour les 
conditions de vie, les emplois et la croissance", déclare lundi 
la directrice générale de la CBI, Carolyn Fairbairn, dans un 
communiqué. 
    "Les économies dégagées sur les contributions au budget de 
l'UE et les réglementations sont largement dépassées par 
l'impact négatif sur le commerce et l'investissement. Même dans 
le scénario le plus favorable, cela provoquerait un choc violent 
pour l'économie britannique", poursuit-elle. 
    L'organisation patronale a publié la semaine dernière une 
étude montrant que 80% de ses membres souhaitaient que le 
Royaume-Uni reste dans l'UE. 
    L'opinion publique est beaucoup plus partagée à l'approche 
du référendum du 23 juin avec 40% dans chaque camp et 20% 
d'indécis, selon les derniers sondages. 
      
 
 (Paul Sandle; Juliette Rouillon pour le service français, édité 
par Patrick Vignal) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • remimar3 le lundi 21 mar 2016 à 16:35

    Je viens de lire : Major US spy base targeting Europe & Africa to open on British soil – PentagonJe me demande bien ce fait le Royaume Uni au sein de l'Europe s'ils permettent à d'autres états d'espionner les pays européens.

  • odnaz le lundi 21 mar 2016 à 15:28

    Comment voulez-vous que les peuples s'y retrouvent et pensent "sain" : les lobbies - eux très intéressés - les abreuvent de fausses études et de peurs économiques pour influencer leur vote. Je ne sais pas si la GB va perdre 128 Mds€ en sortant de l'UE, mais ce dont je suis sûr c'est que la CBI se voit bien avec une bonne partie de cette somme dans sa poche dans le cas contraire. Avec tous ces lavages de cerveaux la démocratie ne peut plus fonctionner, il va falloir trouver autre chose.

  • bordo le lundi 21 mar 2016 à 14:23

    Calembredaines et billevesées : ils ne sont jamais vraiment entrés, pourquoi sortir changerait quelque chose ?