Un Boxing Day, est-ce vraiment utile ?

le
0
Un Boxing Day, est-ce vraiment utile ?
Un Boxing Day, est-ce vraiment utile ?

Il y a quelques jours, Jürgen Klopp critiquait le Boxing Day, le calendrier chargé des fêtes, un an après les sorties de Louis van Gaal sur le sujet. Aujourd'hui plus que jamais, la période divise, elle fait parler, use les organismes et provoque la réflexion. Au point de disparaître ?

C'était il y a 83 jours. Le 8 octobre dernier, Jürgen Klopp venait d'être nommé nouvel entraîneur du Liverpool FC. Dès sa première prise de parole, le coach allemand a touché par le verbe : "Je n'ai pas envie de parler de moi. Est-ce que quelqu'un dans la salle pense que je peux faire des merveilles ? Je suis un mec normal. Je suis le Normal One. (…)Pendant la majeure partie de ma vie, je n'avais pas assez d'argent pour partir en vacances. Aujourd'hui, je n'ai pas le temps. (…) Je suis ici pour bosser, installer de la confiance et proposer un football sauvage. Le plus important est de rendre meilleure la vie des supporters." Klopp est un homme comme ça. Il entraîne pour mettre en place ses idées mais surtout pour que le stade devienne un espace hors du temps pendant 90 minutes. L'ancien entraîneur du Borussia Dortmund veut que les supporters y oublient leur quotidien, se lèvent pour ses joueurs et qu'ils rêvent. Grâce au football. À Liverpool, Anfield a toujours eu cette fonction. Le Liverpool FC est le fruit de ce que Bill Shankly appelait hier la Sainte trinité. Un lien fusionnel entre les joueurs, le manager et les supporters.

Le club de Liverpool est le symbole, comme Manchester United, Leeds ou encore Nottingham Forest d'une Angleterre qui voit dans le football un rôle social. Le Boxing Day en est la représentation physique. Depuis le… décembre 1871, chaque lendemain de Noël, on va au stade en famille. Le calendrier est pensé pour, la Premier League et ses diffuseurs jouent de cette tradition et rien ne peut bouger. Pourtant, depuis plusieurs années, certains entraîneurs comme Louis van Gaal l'an passé, Ronald Koeman et Jürgen Klopp la semaine dernière, sont sortis du bois pour dénoncer un calendrier trop chargé, trop exigeant pour le physique des joueurs et trop difficile pour les familles des pros. "Je pense que tout le monde sait que ce n'est pas la meilleure manière d'obtenir des succès. Les joueurs n'ont pas de pause pendant un an alors que tous les autres championnats s'arrêtent", expliquait-il y a quelques jours Jürgen Klopp à la BBC alors qu'Arsène Wenger s'est déjà élevé plusieurs fois pour louer la tradition du Boxing Day. Les critiques de Klopp visaient un cadre installé mais aussi les performances moyennes de la sélection nationale anglaise. Car dans six mois, cette dernière est attendue en France. Oui, Klopp est aussi comme ça.…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant