Un blogueur libéral saoudien sera fouetté en public - Amnesty

le
1

RYAD, 8 janvier (Reuters) - Un blogueur et militant libéral saoudien condamné à de la prison et à une peine de flagellation pour blasphème se verra infliger en public vendredi une première série de 50 coups de fouet, déclare jeudi Amnesty International. "Amnesty International a appris que le militant emprisonné Raïf Badaoui serait fouetté en public après les prières du vendredi demain devant la mosquée al Djafali à Djeddah", dit le groupe de défense des droits de l'homme dans un communiqué. Raïf Badaoui, qui a fondé le site web "Free Saudi Liberals", a été arrêté en juin 2012 et inculpé de cybercrime, d'apostasie ou encore de désobéissance à son père, ce qui est un crime en Arabie saoudite. Il a été condamné en mai 2014 à dix ans de prison, à une amende d'un million de riyals (225.000 dollars) et 1.000 coups de fouet, qui lui seront donnés sur une période de cinquante semaines. Ce verdict a été prononcé à l'issue d'un deuxième procès, sa condamnation en première instance à sept ans de prison et 600 coups de fouet ayant été jugée trop indulgente. Le site de Raïf Badaoui a hébergé des articles critiquant plusieurs hautes figures religieuses du pays ainsi que des personnages de l'histoire de l'islam. (Angus McDowall; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jmmare le jeudi 8 jan 2015 à 18:44

    paix et tolérance ???