Un biofiltre dans une décharge du Brésil

le
0
Ce nouveau dispositif pour réduire les émissions de gaz à effet de serre se répand dans tout le Brésil.
Ce nouveau dispositif pour réduire les émissions de gaz à effet de serre se répand dans tout le Brésil.
Ce système permet de diminuer les émissions de méthane (CH4).

Installé dans la décharge de Campinas, à 85 kilomètres de Brasilia, et conçu par une équipe de chercheurs de l'école polytechnique de l'Université de São Paulo, il s'agit en fait d'une couverture de bactéries vaporisée sur l'ensemble de la décharge qui filtre le méthane produit par les déchets ménagers. Le gaz à effet de serre est ainsi converti en eau et en gaz carbonique grâce à un processus d'oxydation de la molécule, lequel diminue de moitié les émissions de ce gaz qui participe activement au réchauffement climatique, parce qu'environ vingt fois plus puissant que le CO2.
Selon Fernando Marinho, responsable de l'équipe interrogé par nos confrères du site Internet Greenetvert.com, « l'idée est d'étudier l'efficacité du processus afin de l'utiliser pour couvrir les déchetteries de résidus solides », étant entendu que le gaz carbonique a un impact écologique très inférieur à celui du méthane.

Le développement durable gagne aussi la gestion des déchets
L'Amérique Latine semble de plus en plus décidée à réduire les émissions de gaz à effet de serre provenant de ses ordures. Nous évoquions en effet déjà dans ces colonnes le mois dernier le cas d'une décharge de Bogotá (Colombie) qui s'est dotée d'un système de traitement des lixviats (NDLR : du « jus de poubelle »), les transformant en eau potable ou en énergie renouvelable.
L
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant