Un Barça de gala croque Vigo

le
0
Un Barça de gala croque Vigo
Un Barça de gala croque Vigo

Dans un match d'une grande intensité, le FC Barcelone explose le Celta Vigo dans une deuxième période entrée dans la légende (6-1). Le Barça est le patron de l'Espagne, et ce n'est pas prêt de changer.

FC Barcelone 6-1 Celta Vigo SAD

Buts : Messi (28e), Suarez (59e, 75e, 80e), Rakitic (84e) et Neymar (91e) pour le Barça // Guidetti (39e) pour le Celta.

L'heure de la revanche sonne ce dimanche soir. Avec leur statut de leader de Liga à faire valoir, le FC Barcelone cherche toutefois à retrouver un standing. C'est le projet de cette nuitée dominicale, puisque les Culés retrouvent là leur unique cauchemar de la saison, le Celta Vigo. Lourdement vaincu au match aller, le Barça comptait rendre la pareille à son vis-à-vis et lui faire goûter une paëlla maison bien épicée. Et même si les Galiciens ne comptaient pas payer une addition si salée, le Celta aura dû s'y faire : le Barça est définitivement sur une autre planète. 80ème minute du match, Lionel Messi possède la balle du 4-1. Un penalty tout simple va alors se transformer en page d'histoire. Comme Johan Cruyff avec avec Jesper Olsen en décembre 1982, Messi une offre une passe à Luis Suarez et permet au Pistolero d'être seul en tête des buteurs de la Liga, avec 22 buts. 4-1, et la fête n'est pas finie.

Ici, c'est Guidetti


Comme cela était à prévoir, le Celta Vigo ne vient pas au Camp Nou pour défendre. D'une, parce que n'est pas la politique de la maison, mais aussi parce que les Celestes ne veulent pas se faire distancer dans la course aux places européennes, après quatre matchs de Liga sans la moindre victoire. Même sans Pablo Orellana et Iago Aspas, suspendus, le collectif galicien fait face au Barça. Mais en face, la meilleur équipe du monde possède de quoi donner une réponse adéquate. Sur coup franc, le coup de patte de Messi flirte avec le poteau de Sergio Alvarez. Première alerte. Bien servi dans la profondeur, Neymar manque de précision pour ajuster le portier vigués sur son lob. Deuxième alerte. Mais avant de connaître un troisième frisson qui pourrait être le bon, Vigo revient de sa lente cuisson.

Sur un bon mouvement initié par John Guidetti, Carles Planas tente sa chance en bout de course devant Claudio Bravo,…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant