Un banlieusard nommé Macron

le
1
Un banlieusard nommé Macron
Un banlieusard nommé Macron

Emmanuel Macron attrape un plateau et prend place dans la file du self. OEufs durs, ficelle picarde, tarte aux fruits... Des cuisines de Bercy à la cantine du campus des métiers de l'entreprise de Bobigny (Seine-Saint-Denis), le costume est toujours aussi anthracite. Mais c'est le (presque) candidat et non plus le ministre de l'Economie qui s'attable au milieu des élèves. Proche de Saïd Hammouche, président du cabinet de recrutement Mozaïk RH, Macron regarde depuis un moment déjà en direction des quartiers populaires, ces grands déçus du quinquennat Hollande.

 

Des promesses pour les jeunes

 

Son « ami » Patrick Toulmet, qui le recevait hier dans son pôle de formation adossé à la chambre des métiers et de l'artisanat, rapporte : « Dès le lendemain des attentats du 13 Novembre, il m'a demandé : Qu'est-ce qu'on fait pour les jeunes désœuvrés ? »

 

Hier, à Bobigny, l'ancien banquier de chez Rothschild a continué à creuser son sillon. Et parlé cash. « On a fait trop de promesses, parfois aussi trop de concessions. Dans les deux cas, bien souvent par clientélisme », balance-t-il devant le capot ouvert d'une camionnette électrique. Il remet une goutte d'huile, une pile dans le moteur : « On a expliqué qu'on allait protéger tel ou tel intérêt, qu'on allait accepter des choses qui ne sont pas conformes aux lois de la République. Donc, on crée à chaque fois de la déception ou de la séparation. » En aparté, l'ancien ministre déplore « la complaisance sur les questions identitaires ou religieuses. »

 

Sa promesse ? « L'une des réponses, c'est aussi de donner aux jeunes qui veulent entreprendre la possibilité de le faire beaucoup plus fortement », nous explique Macron, qui veut « permettre des réussites individuelles car c'est aussi comme ça qu'on tire les quartiers vers le haut ».

 

Un raisonnement qui fait directement écho à sa petite phrase de janvier 2015 sur les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2266292 il y a 3 mois

    Macron et Lemaire un bon tam dem pour virer les anciens politicards qui traînent des casseroles et qui devraient être en prison avec suspension de toutes leurs indemnités et remboursement des dettes contractées sur le dos des contribuables