Un ballon d'oxygène pour France Télévisions

le
0
Normalement, France Télévisions récolte 70 % de la redevance. Radio France, Arte, l'INA et l'AEF se partagent le solde. Les parlementaires peuvent décider que France Télévisions étant au plus mal, le surplus lui soit affecté quasiment intégralement.

Après le coup de massue du 28 septembre, un peu de pommade. Le gouvernement avait concentré l'effort de réduction budgétaire sur France Télévisions avec une baisse de ses ressources publiques de 3,4 %. Si on y ajoute le manque à gagner d'un budget qui devait initialement augmenter de 30 millions et des recettes publicitaires inférieures aux prévisions d'une cinquantaine de millions d'euros, France Télévisions avait perdu 200 millions d'euros dans l'affaire.

Manifestement la pilule était trop difficile à avaler. Les députés veulent aujourd'hui adoucir la situation. Si la redevance est élargie aux résidences secondaires, son produit augmentera de 114 millions. D'ici à la fin du mois, les parlementaires devront décider de la clé de répartition de ce surplus. Normalement, France Télévisions récolte 70 % de la redevance. Radio France, Arte, l'INA et l'AEF se partagent le solde. Les parlementaires peuvent décider que France Télévisions étant au plus mal, le s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant