Un balcon s'effondre à Angers provoquant la mort de plusieurs personnes

le
0
Un poste de commandement avancé des pompiers stationne, le 24 novembre 2011, près de l'immeuble de l'Armée du Salut dans le XIe arrondissement de Paris, après la chute d'une cabine d'ascenseur. Un ouvrier est décédé et deux autres ont été grièvement blessés dans cet accident. Les secours ont mis près de deux heures pour dégager les victimes, après qu'une cabine d'ascenseur leur est tombée dessus alors qu'ils travaillaient dans la fosse de l'ascenseur. AFP PHOTO LIONEL BONAVENTURE
Un poste de commandement avancé des pompiers stationne, le 24 novembre 2011, près de l'immeuble de l'Armée du Salut dans le XIe arrondissement de Paris, après la chute d'une cabine d'ascenseur. Un ouvrier est décédé et deux autres ont été grièvement blessés dans cet accident. Les secours ont mis près de deux heures pour dégager les victimes, après qu'une cabine d'ascenseur leur est tombée dessus alors qu'ils travaillaient dans la fosse de l'ascenseur. AFP PHOTO LIONEL BONAVENTURE

Une dizaine de personnes se trouvait sur le balcon lorsque l’accident s’est produit faisant 4 morts et 11 blessés.

Quatre personnes sont mortes et plus d’une dizaine d’autres ont été blessées, certaines « sérieusement » mais sans être en danger de mort, après l’effondrement d’un balcon dans un immeuble d’Angers dans la soirée de samedi 15 octobre, selon la préfecture de Maine-et-Loire.

Selon les premiers éléments de l’enquête, une dizaine de personnes se trouvait sur le balcon, situé au troisième étage de l’immeuble, lorsque l’accident s’est produit, peu avant minuit. L’immeuble était récent selon la même source. Selon le quotidien Ouest France, une quinzaine d’étudiants fêtaient une pendaison de crémaillère.

Plusieurs dizaines de pompiers sont intervenus et un important dispositif de sécurité a été déployé autour du bâtiment, situé dans le centre-ville d’Angers.

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant