Un avion d'EgyptAir disparaît entre Paris et Le Caire

le , mis à jour à 07:06
0
 (Actualisé avec Quai d'Orsay, dernier paragraphe) 
    LE CAIRE, 19 mai (Reuters) - Un avion d'EgyptAir avec 59 
passagers et dix membres d'équipage à son bord, parti de Paris 
mercredi soir à 23h09 à destination du Caire, a disparu dans la 
nuit des écrans radar alors qu'il survolait la Méditerranée, a 
déclaré tôt jeudi la compagnie aérienne. 
    Le contact avec l'avion, un Airbus A320, a été perdu alors 
qu'il volait à 11.280 mètres d'altitude et se trouvait à une 
quinzaine de kilomètres à l'intérieur de l'espace aérien 
égyptien, indique EgyptAir sur son compte Twitter. 
    "Une source autorisée à EgyptAir a déclaré que le vol MS804, 
parti de Paris à 23h09 pour le Caire, avait disparu des écrans 
radar", a annoncé la compagnie aérienne sur son compte Twitter.  
   
    Des opérations de recherche ont été lancées, a indiqué au 
Caire le ministère égyptien de l'Aviation civile. 
    "Nous sommes en train de faire les investigations 
nécessaires. Nous ne pouvons rien infirmer ou confirmer à ce 
stade", a déclaré à Reuters à Paris un porte-parole du ministère 
français des Affaires étrangères. 
    En mars, un avion d'EgyptAir assurant la liaison entre 
Alexandrie et Le Caire avait été détourné par un homme qui, 
selon les autorités, portait une ceinture d'explosifs factice. 
L'individu, qui avait contraint l'avion à se poser à Chypre, 
s'était rendu aux autorités peu après l'atterrissage. 
    Un Airbus A321 exploité par la compagnie russe Metrojet 
s'est écrasé le 31 octobre dernier dans la péninsule du Sinaï, 
en Egypte, avec à son bord 224 personnes, qui ont toutes péri 
dans la catastrophe. L'avion avait décollé de la station 
balnéaire égyptienne de Charm el Cheikh, au bord de la mer 
Rouge, à destination de Saint-Pétersbourg en Russie. 
    La Russie et les gouvernements occidentaux ont déclaré que 
l'appareil avait sans doute été détruit par une bombe, et le 
groupe djihadiste Etat islamique (EI) a affirmé avoir introduit 
des explosifs à bord avant le décollage. 
 
 (Lincoln Feast et Alex Richardson, avec Sophie Louet à Paris; 
Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant