Un avion américain ramène John Kerry aux Etats-Unis

le , mis à jour à 20:15
0

(Actualisé avec départ pour Boston et porte-parole de la Maison blanche) GENEVE, 1er juin (Reuters) - Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, hospitalisé la veille à Genève pour une fracture de la jambe droite, a quitté la Suisse lundi à destination des Etats-Unis à bord d'un C-17 de l'US Air Force. L'accident s'est produit dimanche matin alors que le chef de la diplomatie américaine, âgé de 71 ans, effectuait une promenade à vélo en Haute-Savoie, sur une portion empruntée par les coureurs du Tour de France. Il a été conduit en hélicoptère à l'hôpital de Genève et devait être rapatrié le soir même mais il y a finalement passé la nuit en observation. Le C-17 venu spécialement de la base américaine de Ramstein a décollé de l'aéroport de Genève-Cointrin peu avant 16h00 GMT, ont constaté des journalistes de Reuters. "En route pour Boston. Impatient de faire soigner cette jambe et de regagner le département d'Etat ! En attendant, le travail continue. Merci pour vos souhaits de prompt rétablissement", écrit John Kerry dans un "tweet" transmis quelques minutes après son départ. Le docteur Dennis Burke du Massachusetts General Hospital, qui a déjà opéré John Kerry d'une hanche, s'est rendu à Genève pour évaluer l'état de son fémur et accompagne le secrétaire d'Etat dans son voyage de retour. John Kerry avait eu samedi à Genève un entretien de six heures avec le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif dans le cadre des négociations sur le programme nucléaire de la République islamique, qui doivent s'achever à la fin du mois. A Washington, la Maison blanche se dit convaincue que son accident sera sans conséquence sur le calendrier de ces discussions. "Nous pensons toujours avoir le temps et les ressources nécessaires pour poursuivre et, espérons-le, pour conclure les négociations avec l'Iran", a déclaré Josh Earnest, porte-parole de la présidence. Le secrétaire d'Etat, a-t-il ajouté, continuera à jouer un rôle prépondérant mais on ignore quelle sera exactement son implication dans les semaines qui viennent. John Kerry était normalement attendu en ce début de semaine à Madrid et à Paris. Il a eu lundi un entretien téléphonique avec son homologue français Laurent Fabius, auquel il a promis de revenir faire du vélo en France, dit-on de source diplomatique au Quai d'Orsay. Il l'a en outre assuré qu'il participerait par téléphone à la conférence ministérielle qui doit réunir mardi à Paris les Etats membres de la coalition formée pour combattre les djihadistes de l'Etat islamique. (Stephanie Nebehay avec John Irish à Paris, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant