Un avertissement presque sans frais

le
0
Un avertissement presque sans frais
Un avertissement presque sans frais

A chaud, le PSG peut avoir le sourire. Arracher un point dans le chaudron de Geoffroy-Guichard après avoir été mené de deux buts est plutôt inespéré pour les adversaires de Saint-Etienne. Et même si l'adversaire en question reste sur 30 matchs consécutifs sans défaite (dont 22 en Ligue 1). Car si Paris en est arrivé là, c'est qu'il est, pour la première fois de la saison, tombé sur une équipe coriace et bien décidé à lui « rentrer » dedans. Ce que peu d'équipes jusque là n'avaient eu l'audace de faire. En plus, la défense parisienne a commis deux erreurs défensives inhabituelles, ?uvres de Marquinhos pourtant irréprochable depuis qu'il assure la succession difficile de Thiago Silva. Une accumulation de paramètres que Laurent Blanc avait du mal à comprendre après la démonstration contre Anderlecht cette semaine en Ligue des Champions. « Ce soir (dimanche), on leur offre les deux premiers buts, ils n'avaient pas besoin de ça, a-t-il confié au Canal Football Club. C'est la première fois que je vois notre équipe commettre autant d'erreurs. C'est un avertissement. »

L'expulsion de Lemoine : tournant de la rencontre

Une première alerte pour une équipe parisienne qui semblait intouchable depuis plusieurs semaines et l'arrivée de Laurent Blanc aux commandes. Force est de constater que le club de la capitale a des failles quand il ne met pas tous les ingrédients pour se rendre le match facile. « Paris a besoin de comprendre une chose, c'est que l'on va en rencontrer plus d'une des équipes comme celles-là, qui rentrent dans leurs adversaires et les empêchent de jouer, a analysé Laurent Blanc. Si on arrive à comprendre qu'il faudra être très bon techniquement contre ce genre d'équipes à pressing, on réussira à s'en sortir. Sinon, on risque de vivre de nouvelles soirées compliquées. » Pris dans l'étreinte d'un milieu stéphanois travailleur mais aussi créateur, le PSG a beaucoup souffert pour se créer des situations dangereuses. Pour la première fois de la saison, les coéquipiers d'Alex ont senti le vent tourner. L'expulsion de Fabien Lemoine offrira finalement le bol d'air nécessaire pour ouvrir des brèches dans le mur compact mis en place par Christophe Galtier.

Une prestation décevante mais agrémentée d'un point

Un but de Cavani, puis un dernier, un poil chanceux, signé de l'ancien de la maison stéphanoise, Blaise Matuidi, suffiront au bonheur des Parisiens. « On a montré qu'on avait du caractère et du c?ur, a confié l'international français au micro de Canal +. On reste invaincu. C'est bien de réagir et de revenir comme ça. Mais c'est vrai qu'on est tombé sur une bonne équipe avec un grand public. L'expulsion a été un tournant mais l'an dernier, on ne serait peut-être pas revenu. Cette saison, on se sent fort. » Une force collective dégagée lors d'une fin de match haletante dans l'enfer de Geoffroy-Guichard malgré une prestation décevante de l'ensemble du groupe. « Je pense sincèrement que Paris a été trop moyen ce soir pour prendre autre chose qu'un point », conclut, lucide, Laurent Blanc. Parfois, il faut savoir se contenter de peu de choses. Même quand on rêve de grandeur.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant