Un attentat suicide fait au moins 3 morts au Nigeria

le
0

MAIDUGURI, Nigeria, 16 août (Reuters) - Un attentat suicide commis par une femme a fait samedi au moins trois morts près d'un marché d'une ville du nord-est du Nigeria, a-t-on appris auprès de la police et d'habitants appartenant à des groupes d'autodéfense. Cette attaque n'a pas été revendiquée mais elle est caractéristique des attentats commis par le groupe islamiste Boko Haram. Selon un membre d'un groupe d'autodéfense, quatre personnes sont mortes et sept autres ont été blessées lorsque la femme a fait exploser la bombe qu'elle portait sur elle à un barrage situé à l'entrée du marché de Ramirgo. Ishiaku Dawa, un habitant ayant participé à l'évacuation des victimes, a fait état de quatre cadavres transférés à l'hôpital. "Trois personnes dont l'auteur de l'attentat suicide sont mortes sur le coup. Des corps et des blessés ont été transportés l'hôpital", a écrit Aderemi Opadokun, chef de la police de l'Etat de Borno, dans un message adressé à Reuters après s'être rendu sur place. Selon lui, l'attentat a été commis samedi matin dans le village de Ramirgo. Dans un communiqué, un porte-parole de l'armée, Sani Kukasheka Usman, a déclaré que la kamikaze souhaitait commettre son attentat sur le marché. L'armée de l'air nigériane a par ailleurs annoncé samedi avoir bombardé la forêt de Sambisa, l'un des fiefs de Boko Haram. (Lanre Ola, avec Camillus Eboh et Felix Onuah à Abuja; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant