Un attentat a tué 24 personnes dans le nord du Cameroun

le
0
 (Bilan actualisé, précisions) 
    YAOUNDE, 19 février (Reuters) - Un double attentat suicide a 
fait 24 morts et 112 blessés sur un marché à Meme, dans le nord 
du Cameroun, a-t-on appris vendredi auprès des services de 
sécurité. 
    C'est la première fois que la ville de Meme est visée, mais 
il y a déjà eu des attentats à Mora, dans cette région 
frontalière du Nigeria où le groupe islamiste nigérian Boko 
Haram est très actif. 
    Selon l'armée camerounaise, le double attentat de Meme 
aurait été mené par deux jeunes filles qui se sont fait passer 
pour des vendeuses, "sauf qu'elles avaient des explosifs dans 
leur marmite", raconte un militaire. 
    L'attentat n'a pas été revendiqué mais les autorités 
soupçonnent Boko Haram. 
    La secte islamistes, qui veut établir un califat dans le 
nord-est du Nigeria, mène des attentats essentiellement dans ce 
pays, mais aussi dans les pays voisins, au Cameroun, au Tchad et 
au Niger. 
    Lors d'une opération d'envergure la semaine dernière, 
l'armée camerounaise a tué 162 membres de Boko Haram et en 
arrêté une centaine, a fait savoir le gouvernement. 
    Le Cameroun, le Nigeria, le Tchad, le Niger et le Bénin ont 
créé une force régionale de 8.700 hommes dont le but est 
d'éradiquer Boko Haram. Les Etats-Unis ont dépêché des 
militaires sur le terrain pour fournir une assistance, notamment 
dans le domaine du renseignement. 
 
 (Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant