Un athlète profite des JO pour demander l'asile politique

le
0
Un coureur d'Afrique de l'Ouest a déclaré à un commissariat de police qu'il faisait l'objet de persécutions dans son pays. Ce n'est pas la première fois qu'un sportif profite d'une compétition internationale pour s'enfuir.

Certains athlètes ne vont pas aux Jeux Olympiques de Londres pour remporter des médailles. Ils visent quelque chose d'autrement plus précieux à leurs yeux: l'asile politique. Ainsi, n'attendant même pas le début des épreuves, un coureur d'Afrique de l'ouest s'est enfui de son camp d'entraînement dans le Yorkshire, révèle jeudi le tabloïd britannique The Daily Mail. Le jeune homme, dont l'identité n'est pas connue, s'est présenté dans un commissariat à Leeds pour déclarer qu'il était persécuté dans son pays et demander le droit d'asile. Les services de l'immigration sont en train d'étudier son cas. Selon le quotidien, sa démarche devrait probablement l'empêcher de participer à la compétition.

Si ce jeune sportif est le premier à se manifester ainsi, son cas ne devrait pas être isolé. L'office de l'immigration britannique craint que 2% des sportifs, officiels et fans, notamment d'origine africaine et moyen-orientale, pourraient tenter de profiter de leur prése

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant