Un appel pour lutter contre l'échec scolaire

le
0
Le journal Libération publie jeudi un pacte contre l'échec scolaire. Retour sur cet appel signé par Michel Rocard, Axel Kahn et Boris Cyrulnik qui sera présenté aux candidats à la présidentielle.

En novembre 2010, l'Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev), s'offrait un magnifique coup médiatique en lançant une pétition de personnalités pour la suppression des notes à l'école. Boris Cyrulnik, Axel Kahn, Michel Rocard...tous unis pour dénoncer le caractère élitiste de l'école française. Aujourd'hui, l'Afev relance son «Pacte contre l'échec scolaire» et le publie dans Libération, assorti des signatures de Boris Cyrulnik (toujours), de Stéphane Hessel (incontournable), de François Dubet (penseur officiel de l'Education nationale), Eric Debarbieux (autre penseur officiel, à la tête de Etats généraux de la sécurité à l'école), de chanteurs comme Abd Al Malik ou de journalistes comme Tania Young.

Un système qui met les élèves sous pression

Dans le texte de l'Afev, qui doit être présenté aux candidats à l'élection présidentielle, on retrouve les principales idées développées depuis deux ans par l'association. Premièrement, «n

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant