Un Angel dans le ciel de Manchester

le
0
Un Angel dans le ciel de Manchester
Un Angel dans le ciel de Manchester

Sans maîtriser complètement son sujet, MUFC a gagné son deuxième match de suite en championnat – une première – en battant Everont à Old Trafford (2-1). Comme d'habitude, Angel Di Maria a été le grand monsieur de l'après-midi avec un but et une passe décisive même si David De Gea a tout sorti dans les cinq dernières minutes.


Man. Utd - Everton
(2-1)

Á. Di María (29'), R. Falcao (63') pour Manchester United , S. Naismith (56') pour Everton.



L'an dernier, le « David Moyes-ico » n'avait pas souri à Manchester United avec deux revers – une première depuis longtemps – face à Everton. Avec Louis van Gaal sur le banc, MUFC voulait passer à autre chose et confirmer la victoire obtenue face à West Ham après le crash de Leicester. Pour cela, il fallait se coltiner les Toffees de Roberto Martinez sans Rooney suspendu. 90 minutes et une victoire (2-1) plus tard, Louis la tulipe peut commencer à se dérider malgré un effectif toujours aussi décimé.

Avec les blessures d'Evans, Jones et Smalling, Van Gaal a d'ailleurs été obligé d'aligner le jeune Nord-Irlandais McNair dans l'axe de la défense, comme face à West Ham. Bref, ça bricole mais avec des outils de luxe puisque le Batave se permet d'aligner Mata, Di Maria, Falcao, van Persie et Valencia au coup d'envoi, soit 5 joueurs à vocation offensive pour un milieu en losange qui positionne Juan Mata en numéro 10. Ca tombe bien puisque Martinez n'est pas venu pour se faire ouvrir en deux, il aligne un quatuor offensif assez sexy sur le papier avec McGeady, Naismith et Lukaku. Quand personne ne ferme le jeu, on assiste à des rencontres plaisantes. Et celle-ci n'échappe pas à la règle. Ca part vite. Et dans tous les sens. Shaw régale Falcao dans la surface mais le Tigre trouve les moufles de Tim Howard. Peu de temps après, c'est encore de la gauche – Di Maria – que le danger arrive mais Van Persie balance sa reprise dans les nuages avant de voir Everton finalement poser son jeu par l'intermédiaire de Barry. Logiquement, les ouailles de van Gaal insistent énormément sur le côté gauche par Shaw et Di Maria. Face à eux, le pauvre Tony Hibbert passe un après-midi de chien. Pourtant, c'est du côté droit qu'arrivera l'ouverture du score. Sur un centre de Rafael, Juan Mata – jusqu'ici très moyen – récupère la balle et décale délicieusement Di Maria en retrait qui, d'un plat du pied droit, déflore Tim......

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant