Un ancien nonce sera jugé pour pédophilie en juillet au Vatican

le , mis à jour à 16:36
0

(Actualisé avec démissions aux Etats-Unis §2, 8-11) CITE DU VATICAN, 15 juin (Reuters) - La justice du Vatican a annoncé lundi l'ouverture en juillet du procès pour pédophilie d'un ancien archevêque de l'Eglise, accusé d'abus sexuels sur mineurs lorsqu'il était nonce apostolique en République dominicaine et de détention de matériel pédo-pornographique. Le pape François, qui prône la "tolérance zéro" pour les ecclésiastiques impliqués dans des affaires de pédophilie, a par ailleurs accepté la démission d'un archevêque et de son adjoint aux Etats-Unis accusés d'avoir fermé les yeux sur des abus sexuels commis par un prêtre de leur archidiocèse. Le procès de Jozef Wesolowski, un Polonais de 66 ans réduit il y a un an à l'état laïque et privé de son immunité diplomatique à l'issue d'un procès canonique, sera le premier procès au Vatican pour pédophilie. La première audience aura lieu le 11 juillet. Une partie de l'accusation s'appuie sur une enquête de la police dominicaine ouverte à la suite d'articles parus dans les médias locaux l'accusant de rapports sexuels tarifés avec de jeunes garçons. L'autre se base sur une enquête du Vatican après la découverte de matériel pédo-pornographique sur l'ordinateur de Jozef Wesolowski. En août 2013, le nonce en poste depuis 2008 à Saint-Domingue avait été relevé de ses fonctions et rappelé à Rome. Il risque jusqu'à douze ans de prison, indiquaient des sources au Vatican au moment de son arrestation en septembre dernier. En cas de condamnation, il purgerait probablement sa peine non pas au Vatican, qui ne dispose que de quelques cellules à côté de son palais de justice, mais en Italie en vertu d'un accord signé entre les deux pays. Il pourrait également être extradé vers la République dominicaine ou la Pologne, expliquaient ces mêmes sources. Le petit tribunal a déjà connu un procès très médiatisé il y a trois ans, celui de l'ancien majordorme de Benoît XVI Paolo Gabriele, condamné pour vol et divulgation de documents confidentiels du souverain pontife, puis gracié par le pape. Aux Etats-Unis, l'archevêque de Saint Paul et Minneapolis John Nienstedt et son adjoint Lee Piche ont remis leur démission un mois après que la justice américaine eut engagé des poursuites pénales contre l'archidiocèse, accusé d'avoir couvert les abus sexuels commis par un ancien prêtre. Ce dernier, Curtis Wehmeyer, a été condamné en 2012 à cinq ans de prison après avoir plaidé coupable d'abus sexuels sur deux mineurs et de possession de matériel pédo-pornographique. Mercredi dernier, le pape François a donné son feu vert à la création d'une instance judiciaire chargée de juger les évêques qui seraient accusés d'avoir couvert ou de n'avoir pas empêché des abus sexuels sur mineurs, a annoncé le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi. (Philip Pullella, avec Suzannah Gonzales et Isla Binnie; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant