Un ancien ministre et chef des Frères musulmans arrêté en Egypte

le
0

LE CAIRE, 20 novembre (Reuters) - Mohamed Ali Bichr, un des rares dirigeants des Frères musulmans à avoir échappé à la prison après le renversement l'an dernier du président islamiste Mohamed Morsi, a été arrêté jeudi par la police égyptienne. Mohamed Ali Bichr, qui avait été ministre dans le gouvernement de l'époque Morsi, est accusé d'avoir appelé à des manifestations de masse pour le 28 novembre, rapportent les médias publics. La confrérie des Frères musulmans, le plus ancien mouvement islamiste d'Egypte, est interdite depuis le renversement par l'armée du président Morsi en juillet 2013. L'organisation est considérée comme une organisation "terroriste" par l'actuel pouvoir du président Abdel Fattah al Sissi. Pratiquement tous ses dirigeants des Frères étant en prison, y compris Mohamed Morsi lui-même, Mohamed Ali Bichr joue un rôle clé pour maintenir les activités du groupe, qui s'exercent désormais clandestinement. Il fait aussi partie d'un groupe de pression demandant le rétablissement de Mohamed Morsi, premier président égyptien démocratiquement élu. Ce groupe, la Coalition nationale au soutien de la légitimité et au rejet du coup d'Etat, a condamné l'arrestation de Bichr. Mercredi, 25 manifestants ont été interpellés dans le centre du Caire. Le Parti de la liberté et la justice, aile politique des Frères musulmans, a condamné ces arrestations et rappelé que Mohamed Ali Bichr avait passé sept ans en prison entre 1999 et 2002 et de 2006 à 2010. (Omar Fahmy et Chadi Bouchra; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant