Un ancien goulag à vendre sur les côtes croates

le
0

VIDÉO - L'île Goli Otok, qui a accueilli à l'époque du dictateur Tito des prisonniers de guerre russes, est désormais à vendre.

«L'île au diable.» Tel est le surnom donné aujourd'hui par la CIA à lîle Goli Otok, qui fût pendant quarante ans - de 1949 à 1988 - le goulag de l'ex-Yougoslavie à l'époque du dictateur Tito. C'est donc un bien immobilier avec une forte symbolique historique qu'a décidé de mettre en vente l'État croate. C'est ce que rapporte le quotidien La Croix. L'île de Goli Otok est située à quelques encablures des côtes croates. Elle a vu arriver un certain nombre de prisonniers de guerre russes - les estimations vont de 5000 à 30.000, qui s'opposaient au régime de Tito et restaient fidèles à Moscou.

Dans le cadre de la politique de cession de centaines de ses propriétés, l'Etat croate a décidé de s'en séparer, malgré les «protestations des ONG de défense des droits de l'homme et des anciens détenus qui militent pour la création d'un mémorial sur l'île», toujours selon La Croix. Le prix de vente de cette île de 4,7km2 est en revanche encore inconnu. Il y a à peine un mois, c'est l'ancienne villa du dictateur Bénito Mussolini qui était mise en vente par le Fonds de privatisation grec afin de renflouer les caisses du pays.

Une île aujourd'hui fréquentée des touristes

Même si l'île est aujourd'hui inhabitée, elle est tout de même très appréciée des touristes. «On y trouve encore les baraques du camp de prisonniers, les ateliers, les slogans titistes sur les murs. Dans les carrières, on dirait que les bennes roulantes se sont arrêtées hier. Et puis, il y a le cinéma et ses rangs de fauteuils vides. Dans la salle de projection, il y a toujours le projecteur, et, à l'entrée, les affiches», peut-on lire dans les colonnes de Courrier International. Un touriste français ajoute sur le site Tripadvisor «Si je vous disais que les plages y sont magnifiques et qu'on y mange très bien?».

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant