Un ancien de l'US Air Force voulait rejoindre l'EI en Syrie

le
0
    NEW YORK, 9 mars (Reuters) - Un ancien membre de l'armée de 
l'air américaine a été reconnu coupable mercredi, à l'issue d'un 
procès d'une semaine à New York, d'avoir cherché à rejoindre les 
rangs du groupe djihadiste Etat islamique (EI) en Syrie, a 
annoncé l'un de ses avocats, Eric Creizman. 
    La sentence sera rendue en septembre prochain. 
    Influencé pendant des mois par la propagande islamiste, 
Tairod Pugh, 48 ans, qui s'était installé en Egypte, avait 
acheté un billet d'avion, un aller simple, pour la Turquie d'où 
il espérait gagner la Syrie, selon l'accusation. 
    Arrêté à l'aéroport d'Istanbul, il avait ensuite été extradé 
vers les Etats-Unis. 
    Lors du procès, ses défenseurs ont affirmé que son seul 
crime était d'avoir diffusé des opinions "répugnantes" sur sa 
page Facebook et d'avoir regardé des vidéos de propagande de 
l'EI. Selon eux, il s'était rendu en Turquie pour chercher du 
travail, non pour devenir djihadiste. 
    L'accusation a cependant présenté un message de l'accusé, 
retrouvé dans son ordinateur et destiné à sa femme égyptienne, 
dans lequel il jurait de combattre et si nécessaire de mourir 
"en martyr" pour l'islam, quelques jours avant son départ pour 
la Turquie. 
    Lors de son arrestation, il avait dans ses bagages un masque 
noir, une carte des bastions de l'EI en Syrie et une liste des 
points de passage entre ce pays et la Turquie. 
    Tairod Pugh a servi dans l'US Air Force entre 1986 et 1990, 
comme spécialiste des équipements électroniques, puis a 
travaillé sous contrat pour l'armée américaine en 2009 et 2010 
en Irak. 
 
 (Joseph Ax avec Barbara Goldberg; Guy Kerivel pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant